Retour

28/08/2018

Après Bordeaux (2-0), St-Etienne (1-1) et Lyon (0-2), le Racing compte 4 points en 3 matches. S’il maintient ce rythme jusqu’au bout du championnat, il aura accumulé une cinquantaine d’unités au classement final. C’est mathématique mais c’est aussi un calcul à la con puisque ça ne se passe jamais comme ça. Cela dit, on signerait tout de suite. 50 points, c’est un maintien garanti, plus que confortable.

J’aurais pu écrire exactement la même chose la saison dernière à cet instant de la compétition. Après 3 journées, le Racing avait également engrangé 4 points. Avant de subir quatre défaites de rang. Ce rappel ne vise pas à plomber le moral de l’armée entière de nos supporters. Il contribue simplement à mettre le doigt sur la complexité d’un championnat où, derrière des cadors qui finiront bien par se dégager de la meute, une grosse dizaine d’équipes vont encore lutter pour faire la meilleure figure possible au-dessus de la ligne de flottaison.

Notre objectif est simple, unique : rester en Ligue 1, pérenniser le club au plus haut niveau du football français. On dit parfois que la deuxième saison après accession est la plus dure, ce que les faits ne démontrent pas vraiment. Je n’entre pas dans les détails mais l’historique fait autant de place à ceux qui ont fait mieux ou moins bien cette fameuse deuxième année.

C’est une chance d’être là où nous sommes après toutes ces années à remonter le courant et, au fond, c’est ça qui compte. C’est aussi le sens de notre histoire. Le rêve d’une installation durable dans la haute société. Travailler encore et toujours pour faire de Strasbourg une place solide, du Racing une équipe digne de son environnement. Rien d’autre n’est sur la table à cet endroit de la vie du club.

35 batailles nous attendent encore. Dont nous sortirons victorieux parfois. Où, parfois, nous laisserons des plumes. Une montagne d’émotions se dresse devant nous. Il y aura des rires et des pleurs. Mais nous sommes ensemble, un groupe de joueurs qui se serre les coudes, un public incroyable qu’on nous envie à juste titre. C’est une des forces du Racing, cette envie commune d’écrire quelque chose, de marquer son temps. La Génération Racing n’est pas un slogan venu de nulle part, c’est un mouvement porteur.

Nous serons ensemble, samedi, pour recevoir une équipe de Nantes qui vaut bien mieux que le petit point arraché avec une immense volonté contre Caen (1-1). « Si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin, marchons ensemble » dit un proverbe africain.

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap