Retour

08/01/2021

L’année a commencé avec une bonne galette. Bien croustillante. Le Racing a fêté l’Epiphanie avec appétit, avec une large victoire. On n’en demandait pas tant forcément. Mais on prend. On n’avait plus vu ça à la Meinau depuis plus de 15 ans, un autre 5-0 subi par Caen, le 5 février 2005.

L’affaire au classement est juteuse. Parmi les sept derniers, les hommes de Thierry Laurey sont les seuls à avoir empoché 3 points. Un petit fossé de 4 points s’est creusé avec la zone rouge. On prend aussi même si la minceur du matelas n’invite pas à la sieste. Loin de là.

Contre une lanterne rouge qui a quand même brillé par son inconstance défensive, nos Bleus ont fait le job. À la fin, ils ont eu la belle idée de faire la ola face à la tribune vide du kop. Quelque chose du lien qui unit les joueurs à leurs supporters perdure donc au-delà de l’absence. C’était beau, tout simplement, d’une grande dignité.

Le Racing (16e), qui a gagné une placette au classement, a raflé la première mise de ce mois de janvier aux enjeux essentiels, durant lequel les actuels 14e (St-Etienne), 18e (Dijon) et 15e (Reims) croiseront encore sa route, dans cet ordre. Si tous les points vont compter jusqu’à la fin, on sent bien quand même que ce début d’hiver est brûlant et qu’il laissera des traces dans le dernier tiers du tableau.

Avant cela, la boussole indique le Nord. Lens, très exactement, où habite un formidable promu, 8e de la classe avec un match en retard, 27 points déjà dans la sacoche, 10 de plus que le Racing. Lens qui, cette semaine, a lutté jusqu’au bout chez le leader lyonnais, courtement battu (2-3). Lens chez qui, par exemple, le PSG a plié (1-0). Lens, la ville des mineurs de fond où, comme dit le chant repris par le peuple sang et or, on aime son métier comme on aime son pays.

C’est le match des Racing de la Ligue 1, presque un match de frères jumeaux par l’ancrage régional et la passion des supporters. Quand la vie est normale, la ferveur remue Bollaert comme elle transporte, aussi, la Meinau.

Il faudra être solide, solidaire, attentif, conquérant. Plus encore sans doute que contre Nîmes. Rapporter quelque chose du Pas-de-Calais serait une sacrée belle affaire. Cela demande du souffle quand se lève le vent du nord.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

COQUE TELEPHONE MODELE 8

20,00€

MAILLOT AWAY 21-22

85,00€

T-SHIRT DE SORTIE 21/22

35,00€

AGENDA 2021/22

8,00€

TROUSSE DOUBLE RCSA

10,00€

KIT SCOLAIRE 18-19

10,00€

MAILLOT HOME 21-22

85,00€

HOODY 21-22

65,00€

GOMME RCSA

1,00€
Live en cours
Copy link
Powered by Social Snap