Retour

17/12/2019

En quatre matches gagnés sur les six derniers, le Racing a bondi de manière spectaculaire, raflant dans la période autant de points que lors des 12 journées précédentes. C’est une avancée majeure. Son caractère essentiel, à cet instant, réside dans l’écart creusé avec le fond de la classe. Dijon, 16e, est à sept points. Toulouse, la lanterne rouge, compte douze longueurs de retard. Si l’embellie se confirme, nous marchons peut-être vers des temps où les regards pourraient se porter vers la première moitié du classement.

Un passé récent oblige pourtant à la prudence. La Ligue 1 reste une classe turbulente, mouvante. « En gros progrès » pourrait-il lire sur le bulletin hivernal du Racing. « Mais doit continuer comme ça ». On a quand même le droit d’apprécier. À Bordeaux, mû par une très bonne habitude prise depuis son retour en Ligue 1, l’équipe de Thierry Laurey a fait le job. Troisième victoire en trois saisons sans un but encaissé. Un petit « exter » de Ludo, un bouclage des espaces impeccable, effectué dans une rigueur collective sans faille. Le coup est parfait.

Tout ça nous promet maintenant un dernier match de l’année absolument formidable. Aux plus anciens, il fait remonter d’inoubliables flagrances, le parfum d’un titre acquis à la barbe de Saint-Etienne quand les Verts étaient plus qu’une équipe. Une armée qui avait redonné le goût de l’épopée à tout un pays. Il fut un temps où la France aimait Saint-Etienne, son ange et ses guerriers, éperdument. Saint-Etienne reste jusqu’au mois de juin, quand Paris l’aura rattrapé, l’équipe la plus titrée de la Ligue 1 avec dix statues au palmarès.

Les temps ont changé bien sûr mais la légende ne meurt pas. Ce Racing-Saint-Etienne du 21e siècle garde la marque d’un match différent. Un mythe se déplace quand bien même 2019 finit par l’affrontement de deux formations entre deux eaux, un choc du milieu qui fera maison pleine. On sait déjà le brouhaha qui montera de la Meinau comme l’affirmation qu’il y a du feu sous le chaudron ailleurs qu’en Forez. C’est déjà un cadeau, quatre jours avant Noël. Ce serait plus que ça encore si le Racing signait un troisième succès consécutif. S’il atteignait la barre des 27 points, ce qui serait le meilleur total à mi-saison depuis son retour dans le grand monde. Alors, c’est très bien couvert qu’on entrerait dans l’hiver.

Cet article a été rédigé par :
Jean-Marc Butterlin

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap