Site officiel du Racing Club De Strasbourg Alsace

Retour

06/02/2019

Stéphane Bahoken : « Des moments très forts avec le Racing »

Deux montées, un maintien, des buts importants… Stéphane Bahoken a vécu des moments forts lors de ses quatre années avec le Racing Club de Strasbourg Alsace. Samedi, l’attaquant camerounais sera de retour à la Meinau avec le maillot d’Angers sur les épaules. Interview.

Que ressens-tu à quelques jours de retrouver la Meinau, le stade où tu as évolué lors de tes quatre dernières années avec le Racing ?

« Je suis vraiment pressé d’y revenir. C’est à la Meinau que j’ai grandi et où j’ai réellement découvert la Ligue 1. J’ai toujours tout donné lors de ces quatre années et je suis parti sur une bonne note avec le maintien donc je m’attends à un accueil positif du public. En avant match, je vais retrouver mes anciens partenaires : « Bing » Kamara, Kenny (Lala), Pablo (Martinez) et surtout « Dim » (Lienard) avec qui j’ai vécu toutes ces montées. Il y a déjà eu des messages de certains pour se chambrer gentiment. »

Quels souvenirs gardes-tu de ton aventure strasbourgeoise ?

« Avec le Racing, j’ai vécu beaucoup de très bons moments. La montée en Ligue 2 obtenue sur le terrain de Belfort reste un souvenir marquant pour moi. Tout le monde était sur la pelouse à la fin du match. Notre montée en Ligue 1, la victoire contre le PSG, le maintien en Ligue 1 acquis contre Lyon ont tous été des moments très forts. Je garde de très bons souvenirs. Pour l’instant, mes années strasbourgeoises m’ont fait vivre les plus belles émotions de ma carrière. »

Regardes-tu encore les matches du Racing ?

« Evidemment, j’essaye de suivre tous leurs matches dès que c’est possible. J’ai bien sûr regardé leur demi-finale de Coupe de la Ligue face à Bordeaux. Ils ont réalisé un match énorme ! »

Es-tu surpris par les résultats actuels de ton précédent club ?

« Non, leurs performances ne me surprennent pas. C’est très cohérent dans le jeu, ça joue bien au ballon, ça marque, c’est solide… Le coach (Thierry Laurey) est un entraîneur qui aime l’attaque et ça se traduit par le fait que le Racing est l’une des meilleures attaques du championnat. Je suis très content pour eux. Moi, comme d’autres anciens qui ont aidé Strasbourg à remonter en Ligue 1 et à s’y maintenir la saison dernière, on ne peut être qu’heureux de les voir à cette place aujourd’hui. »

Tu as rejoint Angers l’été dernier. Comment s’est passée ton intégration ?

« Au début, ça a été un petit peu difficile pour trouver mes repères mais sur le terrain ça va de mieux en mieux. J’ai eu la chance d’avoir été bien accueilli et bien intégré par mes coéquipiers. J’avais un peu échangé en sélection camerounaise avec Karl Toko Ekambi (angevin entre 2016 et 2018). J’ai aussi un ancien coéquipier de Nice qui m’a parlé de la mentalité angevine et du style de jeu. Je me sens très bien aujourd’hui. »

Au moment de se déplacer à Strasbourg ce samedi pour la 24e journée de Ligue 1 Conforama, le SCO peut s’appuyer sur des derniers matches plutôt positifs (2 victoires, un nul, une défaite sur les 4 derniers matches).

« On est plutôt sur une bonne dynamique même si le Racing que l’on va rencontrer samedi est sur une série positive bien plus importante. Il faut que l’on reste dans cet état d’esprit des derniers matches. Je ne sais pas encore si on a trouvé notre rythme mais en ce moment on est dans le positif et on avance. On essaye de bien défendre, c’est l’une des marques de fabrique du SCO de savoir rester solide. Hormis le match en retard contre Nîmes, nous n’avons pas pris de buts sur trois de nos quatre dernières sorties. »

A quel genre de match t’attends-tu samedi ?

« Je m’attends à ce que ça parte dans tous les sens avec un football offensif. Ils seront à domicile avec le public derrière que l’on connaît. Je pense que ça peut-être un très bon match car nous aussi on a à cœur de venir pour prendre quelque chose. En ce moment, le Racing est sur un nuage mais on aimerait bien être l’équipe qui les fasse un petit peu redescendre. La clé sera de jouer. Il ne faut pas fermer le jeu car si on leur laisse le ballon ils sont capables de marquer à tout moment. Je vois un match ouvert. »

Personnellement, tu en es déjà à 7 buts en championnat, ton record établi la saison dernière. Est-ce la confirmation d’une progression constante ?

« J’essaye d’avancer crescendo. Chaque année, je souhaite apprendre pour progresser. J’ai déjà inscrit autant de buts que la saison dernière en Ligue 1 (7 buts) et pour mon évolution je me dois de battre ce record. Je me sens mieux d’année en année. Le fait d’enchaîner les matches me permet aussi d’apprendre plus vite et de gagner en régularité. La saison dernière m’a énormément aidé dans mon développement personnel. Je commence aussi à avoir une certaine expérience. J’ai démarré ma carrière il y a 7 ans maintenant et l’enchaînement des matches m’a fait gagner en maturité. »

A Angers, tu travailles avec un entraîneur des attaquants, Patrice Sauvaget. Quel est son impact sur tes performances ?

« Avec les autres attaquants, on travaille souvent avec lui en fin de séance. Il nous fait faire du spécifique devant la cage. J’essaye d’appliquer au mieux ses conseils et ceux du coach, Stéphane Moulin, pour être performant. Lorsque j’étais à Nice sous Claude Puel, nous avions aussi Guy Mengual qui effectuait des séances spécifiques avec les attaquants. »

Au mois de mars, le Cameroun disputera un match décisif de qualification pour la CAN 2019 dont il devait être le pays organisateur (ce sera finalement en Egypte). Est-ce un objectif important pour toi ?

« Maintenant que j’ai été appelé en sélection, j’ai évidemment envie de garder ma place. A moi, d’être performant en club et en sélection lorsque l’on fait appel à moi. Pouvoir participer à une compétition internationale avec son pays représente toujours quelque chose d’important. C’est dommage pour la famille du Cameroun que la compétition ne puisse finalement plus s’y dérouler. C’est une petite déception mais il faut aller de l’avant. Le sélectionneur souhaite que le trophée reste au Cameroun (les Lions indomptables sont tenants du titre). »

À découvrir à la boutique officielle du Racing

SHORT DE BAIN RCS

35,00€

SHORT DE BAIN RCS

35,00€

ECHARPE PSG 19/20 – 20901914

5,00€

ECHARPE MARSEILLE 19/20 – 20901918

5,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

MAILLOT HOME 19/20

42,00€
Copy link
Powered by Social Snap