Retour

24/08/2016

Le retour d’Auxerre a été long. Mille bornes en bagnole en une demi-journée pour un match sans grande saveur et une élimination dans la touffeur auxerroise, ça pèse dans les pattes. Le Racing a quitté la Coupe de la Ligue au bout d’un match qu’il a pris par le mauvais bout et qu’il aurait peut-être pu retourner en seconde mi-temps avec un brin de réalisme. Mais bon, c’est comme ça. L’équipe de Thierry Laurey, très expérimentale mardi soir, s’est déjà recentrée sur son objectif de base : le championnat.

Dès ce vendredi matin, nos Alsaciens s’envolent vers la Corse où les attend un match forcément électrique contre le Gazelec Ajaccio. Ce sera une soirée un peu spéciale pour notre entraîneur qui a dirigé le « Gaz » durant trois saisons, le faisant monter de National en L2 puis de L2 en L1 avant de connaître la relégation à la fin du dernier exercice. Thierry Laurey y a laissé un excellent souvenir et sera salué comme il le mérite dans la maison insulaire. Les bonnes manières, toutefois, s’arrêteront là car il s’agit surtout, à cet endroit de la saison, d’un match du haut du tableau, sans doute le plus difficile que nos joueurs auront eu à aborder cet été.

Vannuchi : « Remonter le plus vite possible »

Le Racing (3e) et Ajaccio (4e) font partie du petit peloton de quatre coureurs pointé à deux longueurs du leader (Brest, 10 points) et des cinq équipes encore invaincues cette saison en L2. Si ce n’est que la photo encore fragile du moment, ça n’en donne pas moins une délicieuse saveur à la rencontre. D’autant plus que notre hôte a fixé son cap. « Remonter le plus vite possible en L1 » : les mots sont de Jean-Luc Vannuchi, le successeur de Thierry Laurey sur le banc corse.

Ajaccio, qui s’est imposé deux fois à l’extérieur (1-0 à Laval et 2-1 à Auxerre), court également après son premier succès à domicile après deux matches nuls (1-1 face au Havre, 0-0 contre Brest). On devine sans peine l’envie locale de signer un premier succès au stade Ange Casanova. Une sacrée empoignade attend nos gars devant une armada conduite par l’ancien international François Clerc, capitaine à l’expérience considérable en Ligue 1.

Gazelec-Racing met un terme à un premier mois de compétition balisé de sept rencontres, un empilement estival toujours étrange, et qui explique les sautes d’humeur de toutes les équipes à cet instant de la saison où la période de réglages n’est pas achevée. Le Racing devra surmonter le handicap de deux déplacements en quatre jours alors que la Gazelec (éliminé dès le premier tour de la Coupe de la Ligue à Sochaux, 0-0, 2-4 aux tirs au but) a été dispensé de match en ce début de semaine. Aux premières heures de son réapprentissage du haut niveau, seul un Racing compact, soudé et solidaire se sortira du piège corse.  N’en doutons pas, il faudra mettre du gaz à tous les étages !

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap