Retour

24/07/2019

Matz Sels : « Chaque but va compter »

À 27 ans, Matz Sels fait partie des joueurs du Racing qui ont déjà connu des matches de Coupe d’Europe. Une expérience non négligeable au moment d’affronter le Maccabi Haïfa au deuxième tour de qualification de la Ligue Europa. Entretien.

Matz, quel bilan fais-tu de cette préparation estivale raccourcie ?

Personnellement, je me sens très bien. C’est vrai que la préparation a été plus courte que d’habitude notamment pour les internationaux. Je n’ai joué que deux matches de pré-saison sans avoir beaucoup de travail durant ces rencontres mais cela signifie que l’équipe a bien défendu. En disputant les tours de qualification de la Ligue Europa, nous savions que la saison démarrerait plus tôt. Nous avons bien travaillé afin d’être prêts pour les matches à venir. 

L’ossature de l’équipe étant restée la même notamment sur le plan défensif, est-ce un avantage au moment d’être compétitifs rapidement ?

Cette stabilité est un avantage pour les automatismes. On a déjà certains repères de l’an dernier. Il y a aussi Alex (Djiku) et Jean-Jean (Bellegarde) qui sont arrivés pour renforcer l’effectif. Ils ont démontré lors des matches amicaux qu’ils s’étaient déjà bien intégrés et qu’ils allaient nous apporter un plus. 

Du fait de ton expérience européenne (11 matches de Ligue des Champions), certains coéquipiers t’ont-ils demandé quelques conseils avant d’aborder cette double confrontation ?

Même s’ils n’ont pas tous joué des matches européens, ils ont la chance d’évoluer dans un championnat de qualité. En France, tu affrontes des équipes comme le Paris Saint-Germain, Lyon, Marseille et d’autres qui sont rompues aux joutes européennes. On connaît l’exigence du haut-niveau. Affronter de telles équipes chaque week-end permet de mieux gérer la pression avant un rendez-vous européen. Je souhaite simplement que l’on fasse quelque chose de beau pour notre public.

Quel est ton meilleur souvenir des matches européens que tu as disputés ?

Mon premier match de Ligue des Champions reste évidemment un souvenir marquant. C’était avec La Gantoise face à Lyon en phase de poules. En plus, j’avais arrêté un penalty de Lacazette en fin de match nous permettant de garder le point du nul (1-1). C’était le premier point dans l’histoire de La Gantoise en Ligue des Champions. Au final, on avait atteint les 8es de finale et pour un club belge, c’est un exploit.

Le parcours européen de La Gantoise auquel tu participé en 2015-2016 peut-il être une source d’inspiration ?

C’est différent. C’était la Ligue des Champions et on débutait directement en phases de groupes. Là, on a possiblement six matches pour intégrer les groupes. C’est encore loin mais on va tout faire pour y arriver. Ça commence jeudi face au Maccabi Haïfa.

Personnellement, ces matches-là t’ont ils fait grandir ?

Oui, définitivement ! Que ce soit en Ligue des Champions ou avec l’équipe nationale, cela te permet de voir tout le travail nécessaire pour être performant au très haut-niveau. Quand tu y goûtes, tu fais tout pour le retrouver ou y rester.

Que connais-tu du Maccabi Haïfa ?

Je connais bien un de leurs défenseurs Rami Gershon avec qui j’ai joué à La Gantoise. On continue d’échanger de temps en temps. Il m’a dit que son équipe était très motivée. Ils ont déjà disputé deux matches officiels à l’occasion du premier tour de qualification de la Ligue Europa. C’est un adversaire compliqué mais si tu veux jouer l’Europe il n’y a pas de matches faciles.  

Quels sont les ingrédients à mettre en place ?

Chaque but va compter. Tu ne peux pas te permettre une contre-performance sinon c’est l’élimination contrairement au championnat où tu peux toujours te dire que tu te rattraperas sur le match suivant. Pour ce premier match, l’idéal serait de garder notre cage inviolée. Au contraire, à nous de marquer pour prendre un avantage avant le retour. Il faudra jouer notre jeu avec le soutien du public. Avant de penser au match retour, il faut déjà penser à faire le meilleur résultat possible à la Meinau.

Les fortes chaleurs annoncées peuvent-elles avoir un impact ?

Ce sera un facteur important à prendre en compte. Après, s’il fait chaud ce sera pour les deux équipes. Il faudra surtout penser à s’hydrater régulièrement.

Hâte de retrouver enfin la Meinau ?

Évidemment ! La saison dernière, nous avons quasiment joué tous nos matches à guichets fermés. Les tifos que l’on a pu voir avant les rencontres nous ont, à chaque fois, donné une énergie supplémentaire. Ici, il y a une atmosphère particulière et ça aide vraiment l’équipe. Même quand on est menés au score, les supporters continuent de nous encourager et de pousser. C’est positif pour nous. J’adore jouer à la Meinau !

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap