Retour

25/01/2019

Ce samedi soir, nous allons vivre un moment assez particulier. Le Racing, en effet, joue à la Meinau ! Nous serons le 26 janvier et, jusque-là, les cigognes n’ont cessé de survoler la France du sud au nord, d’est en ouest, de Lyon à Paris en passant par Toulouse, Grenoble et Monaco. Le périple s’est achevé mercredi soir au Parc des Princes par un adieu à la Coupe de France qui n’a rien de déshonorant. Cinq voyages d’une enfilade inédite se sont terminés par quatre victoires et une défaite. Le bilan parle de lui-même.

L’avenir immédiat porte un nom : Bordeaux. A cet instant, ne compte que le match qui vient, le premier d’un diptyque qui donne la fièvre à une Alsace figée par le froid. Il fera bientôt très chaud à la Meinau. Que faut-il retenir ? Essentiellement que le Racing vient d’amasser neuf points lors des trois dernières journées. Le pactole dont le Racing dispose à cette heure (32 points) nous rapproche de l’essentiel, le maintien en Ligue 1.

Car il ne faut jamais perdre son objectif de vue. L’humilité et une combativité collective répétée ont permis de dégager la route. Elle reste longue et piégeuse. « On n’a jamais vu une équipe se maintenir avec 32 points » a déclaré Thierry Laurey après l’ouragan monégasque, balayant avec sagesse les dangers d’une possible euphorie. Le Racing a voyagé avec talent et réussite. A Monaco, il a marqué cinq fois pour six tentatives cadrées. C’est un taux d’efficacité exceptionnel.

Tout incite à ne pas s’enflammer quand autant de louanges se déversent soudain. Elles pourraient faire dévier vers un chemin perfide, celui qui ferait croire qu’il ne peut plus rien nous arriver et que tout va continuer comme ça jusqu’aux beaux jours. Toutes les jolies choses à venir dépendent désormais d’une attitude à conserver, qui nous a menés où nous sommes. Une vie commune exemplaire et cette envie d’étonner, encore et encore.

Rien n’a changé. Le Racing va se battre pour des points. Pour essayer d’avancer, toujours. En se disant que chaque duel gagné, chaque mètre conquis sont le sens de son destin. Et toute un stade sera dans son dos, entonnant, sans jamais faiblir, le chant de tous les possibles.

Ce n’est qu’au bout de la nuit, à la fin du dernier samedi d’un mois de janvier infernal, qu’il sera temps de penser à plus loin, qui est pourtant si près. Les cigognes sont de retour à la Meinau. Enfin. Un nouveau combat les attend, difficile. Le rêve de Bordeaux est simple : dépouiller le nid d’un Racing rentré chez lui les valises pleines d’éloges. L’obligation du Racing est claire : protéger sa maison avec les valeurs qui ont fait sa force entre Lyon et Paris.

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap