Le match le plus difficile | Racing Club de Strasbourg Alsace
Retour

22/01/2022

Sans savoir rien des lendemains qui attendent le Racing, il est quand même permis de se réjouir du moment que nous traversons et d’une statistique qui fait date désormais : jamais, de toute son histoire, le porte-drapeau du football régional n’avait aligné trois victoires de suite à l’extérieur en Ligue 1 sans encaisser de but (à Nice 3-0, à Metz 2-0 puis à Clermont 2-0). On note, en passant, que cela porte à cinq le nombre de déplacements consécutifs sans défaite.

Et comme, en ce début d’hiver, la cigogne n’est rien d’autre qu’un pigeon voyageur, son Tour de France continue dimanche à Bordeaux où la vie tourmentée de la maison girondine fera autant débat qu’un éventuel prolongement de la chevauchée alsacienne.

C’est un bouleversement soudain, quasi historique, de nos repères qui survient, au point que beaucoup n’imaginent même pas autre chose qu’une cavalcade de plus chez l’improbable avant-dernier de la classe, quatre défaites de suite (toutes compétitions confondues) à son débit et une déroute à Rennes (0-6) qui ressemble à un set de tennis entre Rafaël Nadal et Adrien Thomasson.

Ce serait une semaine à neuf points tout à fait fantastique, qu’il faut cependant conjuguer au conditionnel, la dite semaine ayant obligé le Racing à jouer le mercredi pendant que les Girondins préparaient un rendez-vous à placer sous le signe de la révolte obligatoire, d’un sursaut vital. Bordeaux sera plus que revanchard. Bordeaux joue sa peau et, si on a bien lu, celle de Vladimir Petkovic, son entraîneur.

Rien de ce genre de match n’est réellement prévisible et ne supposons pas, là tout de suite, que du haut de sa 4e place, le Racing peut regarder l’affaire avec une certaine distance, genre, comme dab, on vient, on gagne et on repart.

Ce n’est heureusement pas le genre de la maison, d’autant que les Strasbourgeois ont peut-être laissé un peu de gomme chez les Michelin et que ça pourrait jouer face à un adversaire n’ayant d’autre ressource que de mettre beaucoup d’impact dans ce combat si essentiel dans l’écriture de son destin.

C’est, pour finir, quoique semble laisser à penser l’état des lieux, le match le plus difficile de la semaine qui attend le Racing. Au moins peut-il l’aborder avec le sentiment de l’avoir préparé de la meilleure façon, sans en craindre de répercussions immédiates. Juste avec l’idée de rester lui-même, ni complaisant, ni dédaigneux, seulement préoccupé par le profit d’un ou trois points de plus qui ne tomberont pas du ciel.

Cet article a été rédigé par :
Jean-Marc Butterlin

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

Maillot Collector Domicile Gameiro 21-22

299,00€

Maillot Gardien Jaune 22-23

70,00€

Echarpe Skyline

15,00€

Triplette Racing x Obut S0

40,00€

Maquette 3D Stade

20,00€

Triplette Racing x Obut S1

40,00€

Maillot Domicile Djiku 22-23

87,00€

Maquette 3D LED Stade

29,00€

Ballon T5 Blanc

15,00€

Maillot Domicile Adulte 22-23

70,00€
Copy link
Powered by Social Snap