Retour

02/10/2020

Le LOSC déjà sur de bons rails

Les Dogues de Christophe Galtier s’apprêtent à croiser le fer avec un Racing toujours en quête d’un deuxième succès en championnat. Un défi de taille pour les Alsaciens, tant le LOSC, version 2020-2021, montre déjà des signaux de solidité sur tous les plans.

Un début de saison taille patron

Deuxièmes du championnat après cinq journées, les Lillois réussissent un démarrage canon avec déjà onze points au compteur. Depuis les années 2000, ce total est le meilleur du club nordiste à ce stade de la saison à égalité avec 2014-2015 (8ème au final). Avec trois victoires pour deux nuls, les partenaires de Renato Sanches sont la dernière équipe invaincue en Ligue 1 avec le Stade Rennais, actuel leader au classement.  Dans le contenu, le LOSC a d’ores et déjà montré qu’il serait de nouveau une locomotive de ce championnat de France. En défense, l’équipe entraînée par Christophe Galtier est aussi intraitable que la saison dernière, si ce n’est plus : au classement hypothétique de la première journée de 2019-2020 jusqu’aujourd’hui, Lille est leader devant Montpellier et Paris. De plus, aucune équipe n’a réalisé autant de clean-sheets que les Dogues en 2020 (8). Un véritable roc défensif que les Racingmen devront percer pour trouver la cage de Mike Maignan.

Des départs presque comblés

Depuis l’ère Luis Campos, chef d’orchestre du recrutement du LOSC, le staff lillois sait qu’il doit composer chaque été avec la politique de transferts du club. Après les départs de certains éléments essentiels de l’effectif comme Loïc Rémy, Gabriel ou Victor Osimhen, l’équipe nordiste a enregistré un certain nombre de renforts durant la période estivale : Jonathan David, buteur providentiel de la Gantoise et de la sélection canadienne, l’expérimenté Burak Yilmaz, en provenance du championnat turc, Sven Botman, jeune pousse de l’Ajax Amsterdam, ou encore le minot marseillais Isaac Lihadji, pour ne citer qu’eux. Si tous n’ont pas encore eu le temps et l’opportunité de montrer l’étendue de leur talent, la véritable révélation de ce début de saison est le Hollandais Botman, intraitable en charnière centrale aux côtés du capitaine José Fonte. À Ludovic Ajorque et ses partenaires de déjouer cette association déjà bien rôdée pour glaner des points ce week-end.

Un effectif stable et fourni

Derrière la réussite du groupe lillois se dessine le travail d’un entraîneur : pour sa cinquième saison dans la capitale des Flandres, Christophe Galtier prouve une fois de plus qu’il fait partie du gratin des techniciens français. L’ancien coach stéphanois a su créer un parfait équilibre et une alchimie dans son effectif où les vétérans veillent sur les rookies. L’arrivée du grec Orestis Karnezis (35 ans), en provenance du Napoli en qualité de troisième gardien, pour accompagner la progression du jeune Lucas Chevalier, en est la parfaite illustration. Avec José Fonte, Burak Yilmaz ou encore Benjamin André, Galtier dispose de lieutenants à toutes les lignes. Par ailleurs, des garçons comme Mike Maignan, Jonathan Ikoné ou Jonathan Bamba se sont mués avec le temps en tauliers du onze lillois. Un modèle de stabilité pour une équipe sur laquelle il faudra encore compter dans la course à l’Europe.

© LOSC

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap