Retour

11/10/2016

Ce samedi (15h) à Brest, le Racing aborde le deuxième quart du championnat, installé (9e) au milieu de la classe, un peu plus près du haut que du bas, à quatre points du premier barragiste pour la montée (Amiens), six devant celui qui affrontera le troisième du National pour éviter la descente (Orléans). Rapportée à l’objectif du club qui est, prioritairement, d’assurer la place en Ligue 2, la situation n’engage donc pas de commentaire particulier à ce jour.

Les dernières performances laissent néanmoins quelques regrets. Dans le contenu des matches, il y avait manifestement plus à prendre que les deux points qui ont petitement garni le panier lors des quatre dernières journées. La réussite n’a pas été au rendez-vous (à Clermont par exemple, 0-0). La défaite contre Valenciennes (2-4) s’inscrit dans le contexte compliqué d’une double expulsion (Lienard puis Saad) qui a brisé l’élan d’un début de match emballant. Malgré une infériorité numérique très pénalisante, les gars de Thierry Laurey ont quand même fait preuve d’un formidable courage, laissant même espérer un exploit après le but d’Ihsan Sacko, ramenant le score à 2-3, à l’heure de jeu.

La jolie victoire, en match amical, contre le Karlsruhe SC (2e division allemande, 2-0) a ramené le sourire alors que le profil du parcours va prendre de l’altitude ces prochaines semaines. La route s’élève en effet avec trois grosses étapes de montagne lors des quatre prochaines journées. Ça commence dès ce samedi à Brest, le 2e du classement. Ça continuera avec la venue de l’AJ Auxerre (notre bourreau en Coupe de la Ligue (0-2), un mal classé (19e) qui sera passé sous bannière chinoise d’ici là et finira bien par reprendre du poil de la bête. Suivront un déplacement à Sochaux (6e, le 29 octobre) et la réception du Stade de Reims, le leader et grand favori du championnat (le 5 novembre).

On dirait qu’un vieux parfum de Ligue 1 et même quelques relents européens vont envahir l’espace alsacien à lire l’étiquette de nos prochains contradicteurs et la nôtre en passant. Mais ce sont bien ces rendez-vous que nous avons appelés de nos vœux au fil de toutes ces années de reconquête. Nous devons nous en réjouir pleinement, comme les joueurs évidemment. C’est un moment que le Racing peut aborder sans être écrasé par une pression excessive. Ernest Seka et ses potes ont tout simplement l’occasion de s’étalonner face aux grosses écuries de la confrérie. Après toutes ces saisons passées à subir le poids de l’équipe que tout le monde veut vaincre, nos joueurs sont à leur tour dans la peau du chasseur et j’ai le sentiment que ça leur va bien. Ça commence à Brest. Et qui sait, ce sera peut-être du tonnerre !

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap