Retour

19/11/2019

La route d’Amiens est celle que le Racing connaît le mieux depuis qu’il a quitté les sentiers du monde amateur. La seule d’ailleurs qu’il a empruntée chaque saison, du National à la Ligue 1. Des années d’un itinéraire partagé, crédité de montées en même temps. Le Racing et Amiens sont les frères jumeaux d’une manière de septennat. Car le match de ce samedi, au Stade de la Licorne, est le septième de la série en cours, en terre picarde. A ce jour, le Racing n’en a gagné aucun.

Jérémy Grimm et Dimitri Lienard pourraient en faire un livre, de cette rampe siamoise, balisée de rendez-vous incommodes et parfois nerveux. Amiens fait partie de leur décor depuis 2013 et leur arrivée au Racing.

Les deux clubs ont fini par se retrouver en Ligue 1 en 2017. C’était un retour à la maison pour Strasbourg, un événement pour Amiens qui n’y avait encore jamais mis les pieds. La rivalité est donc d’une nature aussi récurrente que récente, un phénomène de la deuxième décennie du 21e siècle. Avant cela, le Racing et Amiens n’ont partagé que cinq saisons en Championnat professionnel, toutes en Ligue 2 (1976/77, 1986/87, 2001/02, 2006/07 et 2008/09).

Notre dernière victoire en Somme date du 15 avril 2002, un 2-0 signé Pape Thiaw et Teddy Bertin. C’était en Ligue 2. Une petite éternité en somme. Nous parlons donc ici d’une expédition inconfortable, historiquement défavorable et soudain terriblement ressemblante à celles des dernières saisons. Une fois encore, Amiens (15e, 16 points) et le Racing (16e, 15 points) sont au coude-à-coude, épaule contre épaule, tous les deux en chasse d’un espace plus rassurant au classement.

Il faut bien, à cet instant, considérer le statut de notre équipe, plus mauvais visiteur de la Ligue 1 avec ce seul point pris en 6 matches et toujours aucun but marqué. Même si, à revisiter les images de toutes ces rencontres, on se dit que le compte est sévère et qu’il a manqué très peu, l’une ou l’autre fois, pour inverser la tendance.

Amiens, qui reste sur trois victoires de rang sur son terrain (Marseille, 3-1, et Brest, 1-0, en Championnat, et Angers, 3-2, en Coupe de la Ligue) se réjouit peut-être de recevoir un compagnon de route aussi peu performant quand il sort de chez lui. Amiens n’a perdu qu’un seul de ses sept derniers matches, toutes compétitions confondues, le dernier en date, à Rennes (3-1) mais sans démériter.

Pour le Racing, c’est donc un soir à enterrer la statistique, à propager les belles choses vues contre Nîmes mais aussi à Angers où il méritait mieux. Il se battra pour ça, pour peut-être atteindre, au bout de la 14e journée, le même nombre de points que la saison dernière. Quel meilleur jour pour se libérer d’un poids que ce 23 novembre, date anniversaire de la Libération de Strasbourg ?

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap