Retour

02/04/2017

En cas de victoire, ce soir (20h45) contre Sochaux, le Racing rejoindrait Lens sur la deuxième marche du podium de la Ligue 2. En quelques mots, tout est dit et je pourrais m’arrêter là. En quelques mots, c’est toute l’histoire d’un lundi de feu qui est écrite. Un lundi, oui. Ça ressemble à un mauvais jour mais c’est comme ça. Et ce n’est pas ça qui va nous arrêter. Et puis, il y a au moins un avantage à jouer en début de semaine : on connaît tous les autres résultats de la journée. L’affaire est simple, on peut laisser le portable dans la poche. Pas besoin de suivre l’évolution des autres scores sur l’appli. On sait exactement à quel endroit du classement nous portera l’issue de la partie.

Les matches du lundi ont leur vie propre, épiés par toute la concurrence qui est déjà aux soins depuis deux ou trois jours. C’est un objet définitif, la dernière touche au tableau, le haut du tableau en l’espèce. La fin d’une étape en trois tronçons. C’est ce soir, au bout de 90 minutes électriques, que sera figé le classement après la 31e journée. Et ça se passe à la Meinau par ce choc de l’est, baptisé derby par défaut au nom du voisinage géographique du moment.

Racing-Sochaux, c’est le premier des quatre rendez-vous que nous avons encore sur notre agenda domestique. L’AC Ajaccio (17 avril), Le Havre (28 avril) et Bourg-en-Bresse pour tirer le rideau (19 mai) suivront. C’est peu et c’est beaucoup. Douze points sont posés sur notre pelouse. Il faudra en ramasser le plus possible pour perpétuer l’idée d’un rêve. S’il doit survenir quelque chose d’imprévu et de merveilleux au fil du printemps qui vient de naître, c’est dans son jardin que le Racing sèmera prioritairement les graines d’une épopée.

Ce ne sera pas simple et surtout pas contre Sochaux qui possède la particularité de sortir ses meilleurs matches chez les équipes de tête. Cette saison, les Doubistes se sont imposés à Troyes (3-1), Reims (1-0) et Amiens (1-0). Ils viennent de passer tout près d’une expédition encore plus juteuse à Lens, menant encore 1-0 à six minutes de la fin avant de céder sur la fin (1-2). Sochaux aime le gratin, si possible dans sa demeure. Et Sochaux garde sans doute sur l’estomac sa défaite au match aller (1-2). Ne nous y trompons pas ! C’est une bataille de tous les instants qui nous guette alors que nous fêterons les Richard qui ont, comme on sait, un cœur de lion.

Mais nous serons 16 sur la feuille de match et plus de 20 000 dans les gradins à nous dresser face à la menace. Il y aura les jambes, la tête, les cœurs, les courses, les chants. L’union d’une équipe et de son peuple guidés par une seule idée : vaincre pour rêver encore. Oui. Ici, c’est Strasbourg et ça fera du bruit ! Un bruit de conquête. Le vacarme d’un lundi.

Kop Stade de la Meinau

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap