Retour

20/05/2021

Felipe Saad : « Peu importe comment ! »

L’ancien défenseur du Racing (2015/17), puis de Lorient (2017/19), suivra d’un œil très particulier le choc pour le maintien entre Alsaciens et Bretons. Revenu s’installer avec sa famille à Strasbourg, ville pour laquelle il a ressenti « un vrai coup de cœur », Felipe Saad (37 ans) est désormais partagé entre son rôle de recruteur du SM Caen et ses activités de consultant pour RMC Sport.

Felipe, on suppose que ce match entre le Racing et Lorient ne te laisse pas indifférent…

« C’est peu de le dire. Dans ma carrière, ce sont les deux clubs où j’ai eu le plus de temps de jeu, où j’ai passé de très bons moments. Les deux équipes suivront le même objectif dimanche soir. Je pensais sincèrement que le Racing allait passer une saison plus tranquille mais on a vu, à Nice, que les joueurs sont prêts au combat. Lorient a mal commencé mais réussit une deuxième partie de championnat remarquable ».

Si tu devais comparer les deux clubs ?

« Le Racing a vécu une remontée formidable et peut compter sur un engouement populaire incroyable. C’est l’un des trois ou quatre clubs en France avec le meilleur public, peut-être avec St-Etienne, Lens ou Marseille. Ce qui a été réalisé ces dernières années par le Président Keller mérite l’admiration. Lorient est moins une ville de foot mais j’y ai découvert une organisation et des infrastructures impeccables, avec notamment un centre d’entraînement de haut niveau ».

Que retiens-tu de ton passage au Racing ?

« D’abord deux titres de Champion de France, du National puis de la Ligue 2. Et le sentiment d’avoir fait le meilleur choix possible. J’avais réussi une bonne fin de saison avec Caen en Ligue 1 (2014/15) et j’avais des offres en Ligue 2. Le Racing a été le choix du cœur. J’ai été séduit par une ville magnifique et par l’histoire de ce club. Si j’avais agi selon un plan de carrière, je serais allé ailleurs. Mais, même en National, Strasbourg a été une évidence ».

« MON FILS ET CELUI DE LAMINE KONE JOUENT ENSEMBLE »

Au point que, dans ta nouvelle vie, c’est à Strasbourg que tu as décidé de t’installer…

« Et j’y suis très heureux. En plus, les planètes se sont alignées lorsque Caen a eu besoin d’un nouveau recruteur dans le Grand Est. J’habite ici avec ma femme et mon fils depuis un an. J’adore rouler à vélo dans la ville. Mon petit Gaël (8 ans) joue dans la même équipe que Djibril, le fils de Lamine Koné. On peut dire que je suis un amoureux de Strasbourg, que je suis devenu un vrai Strasbourgeois ».

De fait, tu es partagé entre deux activités…

« D’un côté, comme je viens de le dire, je fais partie de la cellule de recrutement de Caen, mon ancien club. J’ai notamment en charge le Grand Est. Avec le Covid, ce n’est pas simple. Du coup, je travaille beaucoup sur la vidéo, sur le profil des joueurs, Comme je parle plusieurs langues, j’ai élargi mon carnet d’adresses, repris contact avec des agents, avec des personnes au Brésil. J’ai aussi fait des rapports sur les adversaires de Caen. J’avoue que la saison a été très éprouvante avec ce maintien acquis à la dernière minute contre Clermont (2-1).

Par ailleurs, je suis consultant pour RMC Sport, ce qui m’oblige à pas mal d’aller-retours entre Strasbourg et Paris. J’en suis à une centaine de matches, essentiellement commentés en cabine. Ça se passe plutôt bien, le métier est bien rentré ».

« UN SEUL SOUHAIT : QUE LES DEUX SE MAINTIENNENT »

T’est-il déjà arrivé de jouer le maintien lors de la dernière journée ?

« Oui. En 2010 avec Guingamp. Bizarrement, c’est l’année qui a suivi notre victoire en Coupe de France. On était plutôt ambitieux et on s’est retrouvé à jouer le maintien lors du dernier match contre Ajaccio. On a gagné (2-1) mais ça n’a pas suffi car les autres résultats nous ont été défavorables. Nous sommes tombés en National (le même jour que le Racing). Un soir très triste, très difficile à vivre ».

Que feras-tu dimanche soir ?

« Je serai à Paris. A 17 h, pour RMC Sport, je commente le match de Premier League entre Manchester United et Wolverhampton. Puis, il y aura un plateau débrief avec plusieurs consultants. A 21 heures, je me mets devant mon écran ».

Pour suivre le Multiplex Ligue 1 ?

« Peut-être mais, en fait, je ne crois pas. Je pense que je vais plutôt regarder Racing-Lorient. Avec un seul souhait, et peu importe comment cela se passe : que les deux se maintiennent ! ».

© Panoramic

À découvrir à la boutique officielle du Racing

TROUSSE DOUBLE RCSA

10,00€

KIT SCOLAIRE 18-19

10,00€

AGENDA 2021/22

8,00€

MAILLOT HOME 21-22

85,00€

COQUE TELEPHONE MODELE 8

20,00€

HOODY 21-22

65,00€

MAILLOT AWAY 21-22

85,00€

GOMME RCSA

1,00€

T-SHIRT DE SORTIE 21/22

35,00€
Copy link
Powered by Social Snap