Retour

15/08/2017

Épisode 3 : Fier d’être Estrasburgeois !

J’ai atterri lundi à 14 h 55. Aéroport de Barcelone. Grosse chaleur. Quelques jours pour souffler, accordés par Thierry, mon nouveau et excellent chef. Toujours dire que le chef est excellent. On ne sait jamais. Il pourrait lire. Passage aux journaux. J’achète Marca, le quotidien sportif espagnol le plus vendu. Dans ma valise reposent L’Equipe, l’Alsace et les DNA. Je les ai dévorés avant de prendre l’avion, très tôt. Lu et relu, l’âme légère, les articles sur la victoire de notre Racing contre Lille. La Une de Marca salue la victoire du Real au Camp Nou, la veille au soir, en match aller de la Supercoupe d’Espagne (3-1). Ronaldo pleine page.

Je feuillette, me faufile comme je peux dans les comptes-rendus, aidé, mais si peu, par trois années de lycée à tenter d’apprivoiser la langue de Cervantes. 2 sur 20 au bac. Sauvé par les maths à l’oral de contrôle. Il paraît que je suis un littéraire. Bref. Je tourne les pages. Et je tombe en arrêt. Page 24 entièrement consacrée au premier match de Neymar avec le PSG. Le titre : « Neymarlandia ». Bon. On passe à l’essentiel. Page 25 : une demi-page sur Racing-Lille, trois colonnes de haut en bas, trois photos, à-plat jaune qui attire l’œil. Je me pince. Le Racing dans Marca. Serais-je projeté dix ans plus loin, dans un temps futur ? Mon club aurait-il franchi de nouvelles montagnes, jusqu’à capter l’attention des grands médias internationaux ? Je me repince, je regarde la date. 14 août 2017. C’était bien lundi.

Je dois être honnête. Ce qui a alerté l’attention de Marca, c’est l’événement rarissime du passage de trois gardiens différents dans la cage lilloise. Mais on parle aussi du Racing. Je vous cite le passage, ému, je le jure : « El Estrasburgo se llevó así los tres puntos celebrando de la mejor manera su regreso como local a la Ligue 1. Tras nueve años de purgatorio, relegado a segunda, y también a tercera división, el equipo dirigido por el Técnico Thierry Laurey logro así su primera victoria en este curso”. Je vous laisse le plaisir de traduire. Ce n’est pas si compliqué puisque j’y suis parvenu. Je rectifie un peu quand même, mais juste pour vous. Ce n’est pas en troisième mais en cinquième division que le Racing avait plongé. Un détail vu d’ici, je le concède. Une épopée, vécue de chez nous.

Ce soir, j’irai me promener sur les Ramblas avec ma chérie. On mangera des tapas. Il y aura sûrement un peu de vino tinto. Cet après-midi, on a été au Musée Picasso qui a eu, lui aussi, sa période bleue. Quelque chose me suit ici, dans les journaux, dans les couleurs du Maître. C’est bien, juste bien. J’ai trois points dans ma poche. Je suis content et fier. Fier d’être Estrasburgeois !

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

PULL DE NOEL 2020

40,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap