Retour

23/01/2018

Épisode 23 : de boue, les hommes !

Parfois, il faut labourer sa fortune. Creuser, fouiller comme dans la fable. Retourner le champ pour en déterrer un trésor. Un bataillon d’hommes crottés, dont la blancheur des culottes a fini par disparaître sous un lange de boue, a fouillé la terre âprement pour récolter une victoire que Dijon n’a cessé de contester. Par un soir de pluie incessante, sur un terrain impropre aux élans esthétiques, le Racing a remporté une furieuse bataille. Mû par un rituel suffocant, il a laissé planer le suspense et le doute jusqu’aux ultimes secondes. La Meinau est un théâtre où se jouent des parties irrespirables. Mais quand, à la fin, les gars, devenus ramoneurs, communient avec un kop transi, c’est beau comme autant de Pères Noël tombés de la cheminée.

Après trois défaites en championnat, sans un but marqué, la vilaine série a été stoppée. C’est l’enseignement principal d’un samedi londonien. Il fallait cela pour respirer mieux, ne pas plonger dans des eaux troubles, mettre un peu de marge entre nous et les abords de l’enfer. La force de caractère a été décisive. Elle le sera tout au long du chemin qui reste à parcourir. Ici, on voit les différences se réduire par la capacité à s’arracher un peu plus, à gagner les duels. Ceux qui l’emportent en ce moment en Ligue 1 sont ceux qui en mettent le plus dans la conquête du terrain.

Pour autant, nous ne sommes à l’abri de rien, ni de personne. C’est un mois de janvier infernal, épuisant, peuplé de 6 matches en 22 jours où un sort étrange nous aura gratifiés de deux doublons, contre Dijon et contre Lille. Un mois d’efforts répétés, de force, de récupérations courtes qui rend les prévisions aléatoires. Pour les entraîneurs, la gestion du personnel est un exercice compliqué mais capital. Pour les joueurs, il faut savoir accepter les impasses. Dans ces moments, le destin peut dépendre de la qualité humaine d’un vestiaire. Celle du Racing, je le répète, est remarquable.

Nous abordons une semaine lilloise. Jeudi, le LOSC est en visite pour les 16e de finale de la Coupe de France (21 h). Dimanche après-midi (15 h), nous irons dans le Nord pour la 23e journée de championnat. Qui passera, qui prendra des points ? Le Racing et Lille sont engagés dans des campagnes similaires. Les yeux dans les yeux, qu’il vente, qu’il pleuve, ils remuent le même champ. Pour rester debout !

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap