Retour

29/09/2017

Dijon veut s'installer

C’est déjà un match crucial que s’apprête à jouer ce samedi soir le Racing sur la pelouse du stade Gaston Gérard de Dijon. Le club bourguignon était considéré dès le début de saison comme un adversaire direct de Strasbourg pour le maintien et les premiers matchs sont venus confirmer cette impression. Après sept journées, l’équipe alsacienne est dans la zone de relégation (19ème avec 4 points), mais Dijon n’est guère mieux loti (17ème avec 5 points).
La formation dirigée depuis 2012 par Olivier Dall’Oglio qui a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2020 est surtout desservie par des lignes arrières excessivement friables puisque les plus perméables de la Ligue 1. Le DFCO a déjà encaissé 16 buts, soit plus de 2 en moyenne par rencontre, alors même que c’est dans le domaine défensif qu’a porté l’essentiel des efforts lors du recrutement avec les arrivées successives du Bordelais Cédric Yambéré et du Lorientais Wesley Lautoa, puis celle de l’expérimenté Papy Djilobodji dans les dernières heures du mercato après que Lautoa se soit brisé le péroné droit avec arrachement ligamentaire lors du premier match à Marseille.
Il faut certes attendre que Le robuste Sénégalais, révélé à Nantes avant de passer par Chelsea, le Werder Brême et Sunderland qui l’a prêté à Dijon, soit définitivement acclimaté, il n’empêche que cette faiblesse défensive ne manque pas d’inquiéter en Bourgogne.
Heureusement, l’attaque est, en revanche, plutôt satisfaisante. Certes, elle ne casse pas tout sur son passage comme celles de Paris ou de Monaco (21 buts marqués en 7 matchs). Pourtant, avec 9 buts au compteur, elle s’inscrit dans la – très – bonne moyenne du championnat de France.
Ça n’était pas forcément évident au départ, quand Loïs Diony, auteur de 11 buts et 7 passes décisives la saison dernière, a été transféré à saint Étienne tandis que son compère de l’attaque Pierre Lees Melou faisait, de son côté, ses bagages pour filer à Nice. Mais Dall’Oglio a su intelligemment travailler en allant chercher Wesley Saïd à Rennes et Benjamin Jeannot à Lorient et en leur adjoignant le Portugais Xeka et le Tunisien Sliti, tous deux prêtés pour une saison par Lille.
Du coup, Dijon a commencé à redresser doucement la tête après deux premiers matchs cataclysmique à Marseille (0-3) et à domicile face à Monaco (1-4). Dans la continuité de ces deux rencontres totalement ratées, le club bourguignon, qui peut toujours compter sur la présence de ses tauliers Baptiste Reynet, Cédric Varrault, Florent Balmont, Frédéric Sammaritano et autre Julio Taveres, a, par exemple, obtenu deux bons matchs nuls à Rennes et à Lyon et il a remporté sa première victoire face à Montpellier (2-0) grâce à un doublé de Jeannot.
Il s’est remis dans le bon sens et entend tout faire pour assurer le plus rapidement possible le maintien et vivre ainsi la saison prochaine une troisième année consécutive dans l’élite du football français alors même que sa première expérience en ligue 1, en 2011-2012, s’était soldé par un cuisant échec, le DFCO étant aussi relégué en Ligue 2.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

HOODY 21-22

65,00€

AGENDA 2021/22

8,00€

TROUSSE DOUBLE RCSA

10,00€

GOMME RCSA

1,00€

MAILLOT AWAY 21-22

85,00€

MAILLOT HOME 21-22

85,00€

T-SHIRT DE SORTIE 21/22

35,00€

COQUE TELEPHONE MODELE 8

20,00€

KIT SCOLAIRE 18-19

10,00€
Live en cours
Copy link
Powered by Social Snap