Coupe de France féminine : un très beau challenge à relever | Racing Club de Strasbourg Alsace
Retour

28/01/2022

Coupe de France féminine : un très beau challenge à relever

Ce samedi, les Féminines du Racing s’apprêtent à disputer le premier huitième de finale de Coupe de France de leur histoire. Face à un FC Fleury 91 quatrième de D1 féminine et logiquement ultra favori de la rencontre, les Alsaciennes comptent bien jouer crânement leur chance et surtout prendre du plaisir sur le terrain.

“Que la montagne est belle” chantait Jean Ferrat en 1965. Ce samedi 29 janvier 2022, la montagne sera belle certes, mais surtout résolument difficile à gravir. Cette montagne, qui a des allures de col hors catégorie, porte un nom : le FC Fleury 91. “Ça va être compliqué mais on n’a rien à perdre”, confirme Vincent Nogueira, entraîneur de l’équipe féminine du Racing. Réaliste, le coach strasbourgeois veut avant tout que ses joueuses profitent du moment : “c’est une superbe occasion de prendre du plaisir, ce n’est que du bonheur”. Un sentiment pleinement partagé par ses joueuses à commencer par sa capitaine Joanna Schwartz. “On a hâte de pouvoir jouer ce match, c’est une fierté”, assure l’attaquante strasbourgeoise.

Bien calées à la 6e place en championnat pour leur première vraie saison de D2, les Alsaciennes ne partent pas défaitistes, au contraire. “Je regretterai si mes joueuses se cachent et qu’elles n’essayent pas de jouer”, prévient l’ancien milieu de terrain du Racing. “Je veux que les filles jouent libérées, qu’elles s’amusent et profitent de pouvoir se frotter au “haut-niveau”. Message reçu 5/5 par son groupe. Boostées par le bon point décroché chez le co-leader nantais le week-end dernier, les Bleues tirent dans le même sens. “On veut avant tout prendre du plaisir et tout donner pour aller chercher un exploit“, garantit celle qui a trouvé le chemin des filets face à Brest au tour précédent. “J’ai confiance en mes coéquipières et en notre solidarité”.

De la solidarité, il en faudra assurément pour bousculer le FC Fleury, solide 4e de D1 Arkema et en course pour terminer sur le podium (ndlr : 4 points de retard sur le 3e avec un match en retard). Les Franciliennes restent sur trois matches sans prendre de but et peuvent compter sur l’expérience du haut-niveau de Fabrice Abriel (531 matches en pro, 247 en L1) , promu entraîneur numéro 1 en mai dernier. “Quand j’étais à Sochaux et lui à Lorient, on a joué l’un contre l’autre. Et sur le terrain, on évoluait dans la même zone”, se souvient Vincent Nogueira qui ne tarit pas d’éloges sur le joueur passé par Lorient, Nice ou encore Marseille : “Il apporte sa connaissance du très haut-niveau, il fait du très bon boulot et ça se traduit au classement avec une quatrième place”.

 

Samedi, les deux hommes évolueront à nouveau dans le même secteur de jeu mais cette fois-ci à distance respectable, chacun bien campé devant son banc de touche, les deux mains en porte-voix pour transmettre les consignes. Celles du coach strasbourgeois sont pour l’instant claires : “que les filles représentent fièrement le club et démontrent ce que l’on est en train de mettre en place”.

INFOS PRATIQUES

Racing-FC Fleury 91
Coupe de France féminine – 8e de finale
Samedi 29 janvier
14h30
Stade Jean-Nicolas Muller

Copy link
Powered by Social Snap