Retour

12/01/2018

Antoine Kombouaré : "Que des bons souvenirs"

L’entraîneur de Guingamp, ne garde que de bons souvenirs de son expérience alsacienne. Même si la fin de l’aventure n’a pas été celle qu’il imaginait.
L’En avant Guingamp, qui se déplace ce vendredi soir à la Meinau en ouverture de la 20e de championnat, la première de la phase retour, a bien négocié son début d’année 2018. Les Bretons se sont qualifiés sans trop de problèmes pour les 16èmes de finale de la coupe de France en battant Niort (1-0). « C’est un score étriqué mais ça suffit à mon bonheur, lâche Antoine Kombouaré. On s’est fait un peu peur parce qu’on n’a pas su concrétiser toutes nos occasions et se mettre à l’abri. Mais j’ai aimé notre performance d’ensemble et le fait qu’on n’ait pas pris de buts ».
Une solidité qui dure depuis quelque temps. Sur les 6 derniers matchs (5 en Ligue 1 et un en coupe de France donc), Guingamp n’a encaissé qu’un seul but, oeuvre du Brésilien de Saint-Etienne Hernani. Résultat, l’équipe bretonne a bouclé la phase aller à une très encourageante 8e place, à égalité de points avec Montpellier le 7ème, et avec deux longueurs d’avance sur Strasbourg.

« LE CLUB QUI M’A DONNÉ MA CHANCE »

Cette stabilité nouvelle, les Guingampais la doivent en particulier à un gardien sous-estimé, le Danois Karl-Johan Johnsson, et à un axe défensif de devoir composé de Jérémy Sorbon et Christophe Kerbrat, ce dernier ayant disputé l’intégralité des 19 rencontres de la phase aller, profitant du match contre Dijon pour marquer son premier but en Ligue 1, le 9 décembre.
Lors du match aller, les Strasbourgeois s’étaient inclinés 2-0 dans les Côtes d’Armor, le 27 août dernier (buts de Mustapha Diallo et Jimmy Briand). Bonne nouvelle pour Kombouaré : l’entraîneur kanak vient de recevoir le renfort de Yani Ngbakoto, milieu international congolais de 25 ans, formé à Metz et qui débarque de Queens Park Rangers et de la D2 anglaise.
Tout à l’heure, Antoine Kombouaré retrouve la Meinau. Il n’a rien oublié de son expérience alsacienne. Recruté à l’été 2003 par le Racing, il avait vécu une première saison plutôt satisfaisante (13e de L1). La suivante a tourné court. Avec 5 défaites et 4 nuls pour les 9 premiers matches et, une dernière place au classement, la séparation survient au soir d’une défaite contre Nantes (0-2), le 2 octobre 2004. « Ca ne s’est pas terminé comme je le souhaitais, mais, franchement, je n’ai gardé que de bons souvenirs de mon aventure à Strasbourg, reprend l’entraîneur de Guingamp. Je n’oublie pas que c’est le club qui m’a donné la possibilité et la chance de coacher en Ligue 1 alors que j’étais en CFA avec la réserve du PSG. Donc, forcément, je lui suis éternellement reconnaissant ».


Ainsi, même après son départ, à l’automne 2004, Antoine Kombouaré, habitant toujours en Alsace, avait continué à fréquenter la Meinau pour voir des rencontres de son ancienne équipe, serrant les mains des joueurs. Mais il n’est revenu qu’une fois s’installer sur le banc de touche adverse. C’était quand il dirigeait Valenciennes en 2007-2008. Avec, à la clé, un match nul 0-0.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap