Retour

24/09/2020

L’été s’est achevé dans un premier sourire. En venant à bout de Dijon sur un score loin de refléter sa domination et le nombre des occasions franches, le Racing a débloqué son compteur. Un succès précieux attendu, à la Meinau, depuis 7 mois et 11 jours (3-0 contre Reims, le 9 février). Nous étions encore au cœur de l’hiver sans rien savoir de la terrible parenthèse qui allait s’ouvrir bientôt.

Les coéquipiers de « Mitro » ont tricoté l’affaire avec patience, surmonté deux coups de barre avant d’y arriver enfin malgré un gardien en état de grâce. Ils ont gagné en équipe, à 11 plus 5 quand les hommes du banc ont beaucoup agi pour finir le travail commencé par ceux du début donnant aux statuts de titulaire et de remplaçant un caractère tout à fait relatif.

Après quatre journées, le Racing possède trois points, comme la saison dernière quand il avait retardé jusqu’à la 6e étape le moment de sa première victoire (2-1 face à Nantes). Le soulagement a peut-être été le sentiment le mieux partagé, comme un caillou enlevé de la chaussure. La confiance, l’espoir en des jours meilleurs n’avait pas abandonné le vestiaire. Il fallait retrouver le parfum du succès.

Pour autant, la route est encore longue, escarpée. L’heure n’est pas encore à bomber le torse, plutôt à essayer de remonter les marches avec l’humilité qui doit habiter un 18e de la Ligue 1. Comment l’imaginer autrement quand un voyage à Monaco, ce dimanche, précède les venues de Lille et Lyon à Strasbourg. Du gros, du très gros attend les hommes de Thierry Laurey.

L’ASM représente le premier écueil de ce triptyque endiablé. Nous en gardons deux bons souvenirs (3-1 la saison passée, 5-1 en 2018/2019) et un mauvais (0-3) lors de notre retour en Ligue 1. Nous sommes attendus par une équipe qui, à dix minutes près (elle menait 1-0 à Rennes, à la 81e), ferait partie du trio de tête, Nous sommes attendus par un club profondément restructuré et qui ne cache pas ses envies de replonger dans le bain européen. Qui en a les moyens financiers.

Cet article a été rédigé par :
Jean-Marc Butterlin

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

À découvrir à la boutique officielle du Racing

MAILLOT HOME WOMEN 20/21

85,00€

MAILLOT HOME 20/21

85,00€

MAILLOT AWAY 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN NOIR 20/21

85,00€

MAILLOT GARDIEN VERT 20/21

85,00€

Echarpes Supporters LIGNES – 2090851

15,00€

DOUDOUNE FANSTYLE JUNIOR ET ADULTE 19/20 – 2624900

75,00€
Copy link
Powered by Social Snap