Retour

LES COUPS FRANCS DE BUBU – Le mois doux ?

Posté le 26/08/14
Marques Epinal

Le mois d’août du Racing s’achève ce vendredi avec la venue de Boulogne à la Meinau. Ca sent la fin des vacances, le retour au bureau, les cahiers d’écoliers qu’on range doucement dans le nouveau cartable. Les footballeurs ont pris un peu d’avance et le National attaque déjà  sa quatrième étape. Pour l’instant, les choses se passent plutôt bien pour la troupe à Jacky Duguépéroux. Deux victoires et un nul meublent le bilan avec un seul match joué à domicile. Le deuxième approche face à un solide prétendant aux premières places. Comment aborder ce deuxième rendez-vous sur les bords du Krimmeri ?

Personnellement, j’aime bien l’idée des challenges successifs, qui vous mènent à votre objectif, par paliers, sans chercher à compter les bouses avant la fin de la foire. Comme un régime par exemple. T’as 100 kilos, tu vises les 95. Puis 90 et tu te lances un nouveau défi : voir apparaître le 8 devant. Là, déjà, tu fais le tour du quartier avec un short qui te tombe sur les genoux et un tee-shirt qui, soudain, flotte au vent comme la bannière de tes victoires successives. Tu penses déjà à la prochaine marque, 85, tu restes dans l’effort, tu te dis qu’il ne faut pas lâcher l’affaire. Le succès te porte et quand ta blonde de toujours t’enlace en réussissant à faire le tour avec ses bras, tu en es sûr : tu viens de changer de division.

Une belle aventure peut s’écrire

Quel rapport avec le Racing ? Juste l’idée mais dans l’autre sens, faire grossir le capital juste en regardant le match qui vient. Ici, le premier challenge est simple : finir le mois d’août invaincu, si possible avec une victoire supplémentaire. Ce serait déjà beau : un mois sans rien céder ou presque, avant d’attaquer le suivant. De semaine en semaine, de mois en mois, une belle aventure peut s’écrire, juste comme ça, pas à pas. Restons-en là : faisons d’août un mois doux plutôt qu’un mois doute, dans une Meinau que je sens prête à s’enflammer comme aux plus beaux jours.

Après, il y aura septembre qui viendra toujours assez vite. Septembre où il ne sera pas utile de vendanger. Comme disent les paysans, « Août mûrit les fruits, septembre les cueille ». « C’est au mois d’août qu’on met les bouts » chantait Pierre Perret. Le kop chantera-t-il « C’est au mois d’août qu’on met les buts » ?

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.


Stade de la Meinau

Racing site
Racing site
RC Strasbourg AlsaceRC Strasbourg Alsace

NE RATEZ AUCUNE NOUVEAUTÉ :
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Please leave this field empty.

PMU