Site officiel du Racing Club De Strasbourg Alsace

27
08 5

Racingclopédie Racing - FC Zurich

2
-
1

Ludovic Ajorque (SP 44')
Ivann Botella (71')

Assan Ceesay (SP 26')

Amical
Amical
Stade de la Meinau, Strasbourg

mercredi 3 juillet 2019 - 19H00

Le coup Franc de bubu

Au jour le jour…

12/01/2017

Je ne m’étais pas trompé, la semaine dernière, en écrivant qu’Epinal, malgré sa position peu enviable dans les bas-fonds du National, était un emmerdeur de première classe à l’extérieur. Nos joueurs ont éprouvé cette capacité vosgienne à faire déjouer n’importe quel adversaire sur son terrain. Le SAS n’a pas été loin de l’exploit. Mais, à l’arrivée, c’est RAS pour le Racing, qui a fini par se qualifier, sachant retourner une affaire mal barrée grâce à une volonté collective qui est sa force en ce moment.

2017 a donc commencé comme 2016 avait fini. Par une victoire. La sixième de rang (toutes compétitions confondues) pour les hommes de Thierry Laurey. Ce n’est pas rien. En championnat, le Racing respire l’air des sommets, au sein d’un petit peloton de quatre équipes qui se partagent la troisième place au nombre de points (32), en compagnie de Lens, Sochaux et Troyes, à trois longueurs du leader (Brest), à une encablure de son dauphin (Reims). Que du beau linge.

Les choses de la Ligue 2 reprennent ce samedi (15h), à Amiens. Nous enfourchons le cycle retour par un voyage plein de dangers chez un adversaire qui nous passera sous le nez en cas de victoire, un promu comme nous qui, chacun le sait, n’est jamais aussi déterminé que lorsque Strasbourg est dans sa cible. Thierry Laurey retrouve l’endroit de ses premiers pas comme entraîneur dans le monde professionnel (2008/2009). C’est un rendez-vous qui, au-delà de son enjeu mathématique, contient sa part de souvenirs et d’émotions éparses.

Nous avons la chance de repartir au combat l’esprit plutôt serein. Les seize points qui nous éloignent de la place de barragiste pour le maintien (Laval avec 16 points, la moitié de notre pécule) représentent un matelas plus que confortable, hautement conforme à l’objectif de réussir sans trembler notre retour dans le monde professionnel. Il faut s’en réjouir et vivre au jour le jour la suite de l’histoire. Il y a quatre journées de cela seulement, le Racing était onzième, entre chien et loup. Certains s’inquiétaient alors d’une possible glissade vers le pays des angoisses. Les mêmes s’imaginent désormais au pays des merveilles.

Laissons venir à nous les matches de janvier, puis ceux de février, mars, avril et mai. Ils vont écrire un destin que nul ne peut prévoir et le Racing y aura la place qu’il mérite. La seule chose dont nous soyons certains c’est que d’ici là, nous aurons un nouveau président. Je ne parle pas du Racing, bien sûr !

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.

Conférence de presse

Amical : ce qu’il faut savoir sur le FC Zurich

03/07/2019

Ce mercredi, le Racing effectue son premier test de la saison 2019/2020. Et pour ce galop d’essai sur les installations de l’AS Illzach-Modenheim, les protégés de Thierry Laurey se frotteront aux voisins suisses du FC Zurich.

Un parfum de Ligue Europa

Si les Strasbourgeois effectueront leur entrée en lice en Ligue Europa le 25 juillet prochain à l’occasion du deuxième tour de qualification, les protégés de Thierry Laurey retrouveront ce mercredi soir une formation qui était de la dernière campagne de la C3. Qualifié directement pour la phase de poules, le FCZ avait pris la deuxième place du groupe A en battant notamment le Bayer Leverkusen (3-2). Leur aventure européenne avait ensuite pris fin en 16es de finale face à Naples.

Des Zurichois déjà en jambes ?

Contrairement au Racing, la formation suisse n’en est pas à son premier match. Les partenaires de Mimoun Mahi ont déjà affronté trois adversaires et affichent un bilan positif. Après un match nul le 21 juin dernier face au FC Winterthur (2-2), le FC Zurich a dominé consécutivement le FC Wil 1900 (4-0) puis le FC Rapperswil-Jona (1-3). Le meilleur buteur de ses trois premières rencontres de pré-saison se prénomme Assan Ceesay avec trois réalisations au compteur. À noter que l’adversaire du jour du Racing retrouvera les chemins de la Super League (championnat suisse) dès le 21 juillet prochain.

Un ancien international suisse aux manettes 

Deux titres de champions d’Allemagne, une Coupe d’Allemagne, 63 sélections internationales, deux participations à la Coupe du Monde et à l’Euro… Le palmarès de joueur de Ludovic Magnin ne fait que confirmer les qualités qu’il a affichées durant ses 15 années en tant que professionnel. Défenseur de métier, l’ancien joueur de Stuttgart a troqué les crampons contre ses diplômes d’entraîneur. Passé d’abord par les équipes de jeunes du FC Zurich, Ludovic Magnin s’est vu confier les rennes de l’équipe première en février 2018. Avant de remporter la Coupe de Suisse quelques mois plus tard face aux Young Boys de Berne. Son premier trophée en tant que coach.

Orphelin de son meilleur buteur

Déjà actif sur le marché des transferts (3 arrivées), le FC Zurich Stephen monter un peu plus au Nord pour prendre la direction de Genk en Belgique. Le jeune international Nigérian (21 ans) avait trouvé le chemin des filets à 15 reprises lors du dernier exercice, toutes compétitions confondues. Des statistiques faisant de lui le meilleur buteur de la formation suisse en 2018/2019. Les hommes de Ludovic Magnin peuvent cependant toujours compter sur Benjamin Kololli, auteur de 14 buts et 8 passes décisives la saison dernière. 

Jamais 2 sans 3 ?

Strasbourgeois et Zurichois se retrouveront pour la troisième lors d’un match de pré-saison. En 2006, la bande à Jean-Christophe Devaux avait concédé le nul un but partout lors d’une rencontre disputée à Colmar. Bis repetita à l’été 2017 avec une fin identique. Dimitri Lienard inscrivant le seul but strasbourgeois. Kenny Lala, Ismaël Aaneba, Jérémy Grimm, Kévin Zohi, Anthony Caci et Nuno Da Costa avaient également participé à ce premier match de préparation de la saison 2017/2018. 

Racing-FC Zurich
Mercredi 3 juillet 2019 à 19 heures – Stade Joseph-Biechlin (Illzach)

© Keystone/FC Zürich

 

Les compositions

Composition du Racing

compo racing zurich

Racing-FC Zürich : 2-1

03/07/2019

Après dix jours d’entraînements, le Racing lançait sa campagne de matches de pré-saison ce mercredi. Les hommes de Thierry Laurey affrontaient le FC Zürich, seizième de finaliste de la dernière Ligue Europa, au stade Joseph-Biechlin d’Illzach. La première période a vu Ludovic Ajorque répliquer à l’ouverture du score zurichoise. À noter que ces deux premiers buts ont été inscrits sur penalty. À 20 minutes du terme de la partie, c’est Ivann Botella en renard des surfaces qui a offert une victoire honorifique au Racing.

Premier match de préparation du Racing. Stade Joseph-Biechlin, Illzach. Mi-temps : 1-1.
Buts : Ludovic Ajorque (SP 44′), Ivann Botella (71′) pour le Racing. Assan Ceesay (SP 26′) pour le FC Zürich.

RC STRASBOURG ALSACE (première période) : Kamara – Lala, Simakan, Ndour, Carole – Martin (c), Zemzemi, Thomasson – Da Costa, Zohi, Ajorque.

RC STRASBOURG ALSACE (deuxième période) : Kamara – Lienard (c), Tchamba, Koné, Aaneba – Ounahi, Simakan (Ndour 67′), Fofana – Lebeau, Da Costa (Thomasson 67′), Botella.

Après Racing-FC Zurich : « des bonnes choses »

04/07/2019

Retrouvez les réactions de Ludovic Ajorque, Kenny Lala et Lionel Carole après le succès du Racing lors de son premier match de pré-saison face au FC Zurich (2-1).

Résumé

Racing-FC Zurich (2-1) : le résumé

04/07/2019

Découvrez le résumé vidéo du succès du Racing face au FC Zurich (2-1). 

Copy link
Powered by Social Snap