Retour

LES COUPS FRANCS DE BUBU – L’examen de confiance

Posté le 22/10/14
Dimitri Lienard RCSA-Bastia

 Deux facteurs ont alimenté l’immense frustration des supporters du Racing après la défaite de Chambly samedi dernier (1-2). Le manque d’efficacité devant le but d’abord, encore une fois, qui a privé l’équipe d’une victoire plus que largement à sa portée. L’affaire est un peu récurrente et reste le chantier le plus important pour Jacky Duguépéroux qui sait mieux que personne qu’un retour à un réalisme plus en harmonie avec le jeu de l’équipe est la condition indispensable à une remontée vers une zone plus confortable au classement. J’ai eu l’occasion de discuter un moment avec Florent Routier, l’entraîneur adjoint du FCC, après le match. Lui non plus n’en revenait pas d’avoir remporté ce match et du cadeau de trois points laissé par nos gars en Picardie.

L’incohérence de l’arbitrage représente le deuxième élément du dossier. Cela aussi est, hélas, récurrent. Sans faire dans la parano de base, j’ai quand même parfois l’impression qu’une brutale envie « de se faire Strasbourg » traverse parfois l’esprit de quelques hommes au sifflet. Comment pouvait-on donc ignorer le penalty absolument flagrant sur Alassane Ndiaye qui aurait peut-être permis de revenir à 2-2 et de réduire notre déception ? Les supporters de Chambly qui m’entouraient dans la tribune champêtre du Stade du Marais en riaient presque à gorges déployées. La question de savoir pourquoi il n’y avait aucun arbitre français lors de la dernière Coupe du Monde est réglée pour moi. Ils ne le méritent pas !

Tout ça mis ensemble explique cette troisième défaite à l’extérieur. Elle dérange si l’on regarde la photo du moment et les quatre points qui nous éloignent du sommet. Rien de dramatique encore pourtant mais il est urgent de retrouver plus de confiance devant le but et de la transmettre à ceux qui en manquent en ce moment. La confiance est un sentiment essentiel dont j’ai parlé ces jours-ci avec la personne qui m’est la plus chère. C’est elle qui autorise les personnes qui nous entourent à chasser les doutes et les peurs. On ne sera peut-être pas d’accord avec moi mais je continue à croire dur comme fer en cette équipe. Les forces positives finiront bien par changer de côté. « La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n’aboutit » a dit, un jour, le navigateur Eric Tabarly. Il est temps de hisser les voiles pour de bon.

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg Alsace.


Stade de la Meinau

Racing site
Racing site
RC Strasbourg AlsaceRC Strasbourg Alsace

NE RATEZ AUCUNE NOUVEAUTÉ :
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Please leave this field empty.

PMU