Retour

Les Coups Francs de Bubu : Gard à nous !

Posté le 21/01/14

On attend tous le match à Uzès, ce samedi, avec une considérable impatience. C’est le premier rendez-vous à l’extérieur de l’an neuf et on aurait tellement envie que 2014 torde le cou à la malédiction qui frappe notre équipe depuis le début du championnat dès lors qu’il s’agit de s’éloigner de la Meinau. Sans doute avez-vous jeté un coup d’œil sur le classement et vous êtes-vous dit que l’occasion est belle avec ce voyage sur les bords du Gard, chez le dernier du classement avec la deuxième plus mauvaise attaque (13 buts inscrits) et la deuxième défense la plus perméable (25 buts encaissés). Dit comme ça, on peut croire qu’une belle perche est tendue aux gars de François Keller. « Et si on n’y arrive pas cette fois, quand alors ? » pensez-vous peut-être.

Si c’était aussi simple, ça se saurait ! Car on devine quand même la hargne que vont mettre nos adversaires dans la bataille. Les échos qui nous parviennent indiquent que le match contre le Racing est vécu là-bas comme la dernière chance de se remettre dans le droit chemin, l’occasion à ne manquer sous aucun prétexte pour remonter la pente. Ce sera une bagarre pour chaque pouce de terrain, autant s’y préparer tout de suite.

Et pourquoi donc, tabarnak, ferions-nous les malins d’abord ! La victoire contre Colomiers (2-0) a paru réveiller l’âme des joueurs mais il est temps de confirmer à l’extérieur. Là, justement, où nos statistiques sont terribles : trois matches nuls et six défaites. Et surtout trois pauvres buts marqués, soit un toutes les 270 minutes. Vous pouvez vérifier : personne n’a fait pire.

Pourquoi un tableau si noir ?, me demanderez-vous peut-être. Simplement parce qu’il est bon, à cet endroit de la compétition, de regarder les choses en face. Qu’il est utile de se draper de cette humilité perçue l’autre soir à la Meinau, de cette rage indispensable qu’espèrent tous les supporters accrochés samedi à leur ordinateur pour suivre l’évolution du score sur les réseaux sociaux, comme on dit. Il est l’heure, sans doute, de se mettre minable pour conquérir les contrées ennemies. Et ne pas rester à quai en Gard.

Je vous dis à la semaine prochaine !

Allez Racing et salut bisame !

Jean-Marc Butterlin a été Chef des Sports du journal « L’Alsace » et Grand Reporter au journal « L’Equipe ». Il est membre du Conseil d’Administration de l’Association Racing Club de Strasbourg.


mercredi 25 octobre 2017 à 21h05

Stade de la Meinau

StrasbourgSaint-Etienne

NE RATEZ AUCUNE NOUVEAUTÉ :
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Veuillez laisser ce champ vide.

Maillots 17/18, commandez-les !

Prochains entraînements

Lundi

23/10/2017

15h30

Mardi

24/10/2017

15h30

Jeudi

26/10/2017

15h30

Vendredi

27/10/2017

16h00

L'entraîneur se réserve le droit de modifier les horaires d'entraînement.