Retour

L’ADVERSAIRE – Lyon-Duchère ne perd plus

Posté le 25/04/13

Invaincue depuis six journées, l’équipe du 9e arrondissement de Lyon poursuit le même objectif que le Racing : gagner pour éviter que l’envol de Raon-l’Etape ne soit rédhibitoire.

En écrasant Sarre-Union (4-0), mercredi en match en retard, Raon-l’Etape, qui dispose désormais de cinq points d’avance sur ses premiers poursuivants, a-t-il assommé le championnat ? Au rythme où se chevauchent les résultats inattendus (voire la défaite, à domicile, du FCM contre les réservistes de Sochaux, 0-1), rien n’est finalement moins sûr. Et les cinq journées restantes peuvent encore occasionner d’étonnants bouleversements. C’est en tout cas l’espoir que caressent à la fois l’AS Lyon-Duchère et le Racing qui s’affrontent ce samedi au stade de Balmont dans un duel de dauphins dont l’enjeu est considérable.

Eric Guichard, l’entraîneur lyonnais, ne s’y est d’ailleurs pas trompé après le match nul obtenu par son équipe le week-end dernier à Chasselay (1-1), s’exprimant sur le site internet du club : « Ce sera un match entre deux équipes qui poursuivent le même but, finir le plus haut possible. Et désormais, l’échéance approche. On ne peut plus se contenter du nul, les deux équipes sont condamnées à gagner ». Il y aura forcément du dégât quelque part et il faudra une volonté sans nom aux hommes de François Keller, encore privé de plusieurs éléments, pour résister à un adversaire qui ne perd plus. Lyon-Duchère est, en effet,  invaincu depuis six journées (trois victoires, trois nuls) et surfe sur une confiance retrouvée. Pas le meilleur moment pour poser le bagage dans l’un des quartiers les plus cosmopolites de la métropole rhodanienne, en pleine rénovation urbaine. Dans l’ombre du grand OL, l’AS Lyon-Duchère essaie de se faire une petite place. Revenu en CFA au terme de la saison 2007/2008, le club, présidé depuis octobre 2008 par Mohamed Tria, a connu ses heures de gloires. Il avait même acquis, sur le terrain, le droit d’accéder à la Ligue 2 en 1993 mais la montée avait été refusée par la DNCG pour des raisons administratives. Mise en liquidation en 1996, l’ASLD, fondée en 1964 par une poignée de rapatriés d’Algérie et surnommé alors « Le club des pieds noirs », a su se relever. Ses hauts faits se sont inscrits en Coupe de France et, vu d’un œil strasbourgeois, ce n’est pas un bon souvenir. Le Racing est la dernière équipe de L1 battue par Lyon-Duchère, en 16e de finale, le 31 janvier 2006 (0-0, 5 tab à 4). Depuis, le Racing n’a plus posé les crampons au stade de Balmont.

Ce sera un énorme challenge que de tenter de s’imposer face à cette équipe qui compte dans son effectif le 2e buteur du groupe. Avec 15 buts, Bernard Lopez, est ex-aequo avec le Mulhousien Mini Balogou, à une longueur  de l’attaquant d’Yzeure, Zaccharie Gbadamassi. Au match aller, les Alsaciens s’étaient imposés (1-0) face à un adversaire qui avait terminé à neuf joueurs. Ils signeraient des deux mains pour un résultat identique.


mercredi 13 décembre 2017 à 21h05

Stade de la Meinau

StrasbourgParis

NE RATEZ AUCUNE NOUVEAUTÉ :
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Veuillez laisser ce champ vide.

Mcdonald's Restaurant Officiel du Racing

Prochains entraînements

Mardi

12/12/2017

15h00

Jeudi

14/12/2017

15h00

Vendredi

15/12/2017

17h30

Dimanche

17/12/2017

10h30

L'entraîneur se réserve le droit de modifier les horaires d'entraînement.