Retour

Eiji Kawashima s’engage avec le Racing

Posté le 29/08/18

Le gardien de but international japonais Eiji Kawashima (35 ans, 1,85 m, 74 kilos) s’est engagé pour une saison en faveur du Racing Club de Strasbourg Alsace. Il complète, à ce poste, un effectif qui comprend déjà Matz Sels et Bingourou Kamara.

Né le 20 mars 1983 à Yono, dans la province de Saïtama, Eiji Kawashima a débuté en J-League à 22 ans sous le maillot de Nagoya Grampus Eight, avant de rejoindre le Kawasaki Frontale, deux fois vice-champion du Japon (2008 et 2009).

« J’ai toujours voulu jouer gardien. Mon plaisir, c’était d’empêcher les autres de marquer !», sourit Eiji. Devenu international début 2008, Kawashima va prendre une dimension nouvelle à l’occasion de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, à la faveur de prestations remarquées. La sélection nippone se hisse en huitièmes de finale et passe tout près de l’exploit, éliminée aux tirs au but par le Paraguay.

Ce fan de portiers sud-américains (notamment l’Argentin Sergio Goycoechea et le Colombien René Higuita) prend alors, à 27 ans, la direction de la Belgique, évoluant d’abord à Lierse, puis au Standard de Liège, club avec lequel il découvre la Champions League et l’Europa League, et termine deuxième du championnat en 2014.

« J’ai toujours été ouvert sur le monde qui m’entoure, curieux des gens et des autres cultures. J’aime apprendre, progresser chaque jour. J’ai eu besoin de quitter le Japon pour me lancer un nouveau défi. J’ai beaucoup travaillé pour le relever, avec humilité, patience et détermination ». Et un mental à toute épreuve. Par son jeu, par sa personnalité et par son professionnalisme, Kawashima séduit l’Europe, où aucun gardien japonais n’était jusqu’alors parvenu à s’imposer. Après cinq ans en Belgique puis une courte parenthèse en Ecosse (Dundee United), Eiji Kawashima signe au FC Metz à l’été 2016 et se fait un nom en Ligue 1.

Le gardien des « Samouraï Blue » (88 sélections) poursuit donc aujourd’hui l’aventure au plus haut niveau du football français en rejoignant le Racing, au lendemain d’un autre joli parcours en Coupe du monde (défaite à la dernière minute contre la Belgique en huitièmes de finale, le mois dernier) : « Je suis heureux et fier de signer au Racing. C’est un club historique, l’ambiance au stade de la Meinau est extraordinaire et Strasbourg est une ville magnifique, que ma famille adore » !


Vendredi 24 mai

Stade de la Beaujoire - 21h05

NantesStrasbourg

NE RATEZ AUCUNE NOUVEAUTÉ :
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Veuillez laisser ce champ vide.

Boutique Officielle

Prochains entraînements

Mardi

21/05/2019

10h30

Mercredi

22/05/2019

10h30

Jeudi

23/05/2019

16h00

L’entraîneur se réserve le droit de modifier les horaires d’entraînement. Pour les groupes de plus de dix personnes, merci de contacter le club.